Config Digi Fill-in APRS personnelle

Français

Suite à la parution d'un article qui somme toute pouvait paraitre anodin sur les distributions Linux qui pouvaient démarrer sur une clé USB par F4EED, je me suis mis en tête de me configurer un PC sous Linux. Et dans la foulée, j'ai voulu tester l'APRS car a priori, j'étais en possession de tous les éléments matériels et logiciels me permettant de pouvoir émettre et recevoir en APRS :

  • un transceiver FM VHF (mon FT-857D me servira pour l'expérience et à terme, le TM-G707E prendra la suite pour l'installation définitive)
  • un interface audio relié à la carte son du PC
  • une antenne VHF (une 5 éléments DK7ZB de fabrication OM)
  • une alimentation
  • un PC

La distribution choisie pour Linux et celle que je connais le mieux, en l'occurence UBUNTU. Le logiciel utilisé est Xastir.

Malheureusement, j'ai été confronté à la difficulté de pouvoir paramétrer le Soundmodem et après avoir passées plusieurs heures à essayer de le configurer, en vain, j'ai décidé de mettre de côté Linux pour mon expérience.

Je me suis donc rabattu sur le PC principal du shack radio, en l'occurence ma station de travail HP sous Windows 7. Je savais que l'interface relié à ma carte son était fonctionnel pour tenter l'expérience.

Après quelques recherches sur le net pour évaluer la meilleure application APRS, j'ai choisi UI-VIEW 32 bits. Et comme je me passe d'un TNC, je dois installer AGWPE qui se chargera de faire le lien entre UI-VIEW et l'interface relié à ma carte son.

Ensuite, vient le moment le plus difficile, le paramétrage des applications. Pour cela, je me suis aidé de diverses documentations sur le net et notamment :

En parallèle, je me suis posé la question : qu'est ce que je veux apporter comme contribution au réseau APRS ?

Il s'avère qu'après plusieurs observations du réseau APRS sur aprs.fi, je me suis rendu compte qu'entre Saint-Etienne et Lyon le réseau était suffisamment dense, tout comme en Rhône Alpes en général. Par contre, entre Saint-Etienne et la Haute-Loire, je pense qu'il peut y avoir un besoin d'améliorer le réseau, je vous laisse juger :

C'est pour cela que j'ai orienté ma 5 éléments VHF sur l'azimuth 225°, en gros en direction du Puy en Velay. De plus, j'ai profité de la connexion internet du shack pour faire de ce digipeater un RGate, c'est à dire collecter le trafic APRS RF local vers le serveur APRS-IS mondial.

Voici la couverture théorique (obtenue grâce à Radiomobile) :

 

Et donc je peux désormais apparaitre sur le site d'aprs.fi :

 

En cliquant sur l'icône du digi, on obtient les détails :

 

Et au bout d'un mois de présence sur l'air quasiment tous les jours :

 

Le nombre de stations entendues directement s'est accru récemment dès que le Digipeater fut "IGaté".

Désormais, il me reste à analyser ces résultats et on commence à discuter avec les OM du secteur du bien-fondé de la démarche et des suites à donner. Ce qui est certain, c'est que sur notre secteur, l'activité reste assez pauvre mais, qui sait, cela peut sûrement susciter des envies et des idées d'aller plus loin.

Personnellement, la prochaine étape est de dédier cette activité à mon Kenwwod TM-G707E avec un TNC raccordé soit à un mon PC sous Linux ou un Raspberry Pi afin d'en faire une station autonome.

Dans un prochain article, je détaillerai les divers paramètres d'UI-View pour vous aider à en faire de même.

 
Tags_type_article: 
Tags_mode: 
Tags_rubrique: